Pages

Nombre total de pages vues

samedi 5 octobre 2013

Le shopping et moi, c'est une longue histoire d'amour ! On ne peut se passer l'un de l'autre. Chaque mercredi, nous nous donnons rendez-vous , Boulevard Haussmann , pour des essayages en tout genre. Tout y passe: chaussures, sacs, bijoux, robes. Rien n'est laissé au hasard. Il faut dire que nous sommes investis d'une mission délicate . Partir en quête d'un article de mode  qui recueille mes suffrages sans pour autant être plébiscité par les magazines féminins. La tâche s'avère donc ardue.  Car , il faut bien le dire, pour qu'on ne leur administre pas l'extrême onction, nos temples de l'habillement se doivent d'obéir religieusement aux diktats du Hashtag " plaire au plus grand nombre". Donc autant vous dire   qu'ils  ne reçoivent pas ma bénédiction "urbi et orbi". Car , comme toute  hérétique qui se respecte,  je  cultive ab ovo "le plaisir aristocratique de déplaire ". Merci Monsieur Baudelaire !

Bref , vous vous doutez bien que ce n'est pas mince affaire , pour le couple décadent que le shopping et moi formons , que de mettre la main sur la tenue destinée à me parer de mille feux . Le rouge et le noir , ma garde- robe en est pourvue . Et puis c'est trop romanesque . Je ne voudrais pas que l'on  me traite  de bas-bleu ! Je veux bien faire cuistre de temps en temps, histoire de vous amener à compulser en cachette " Le latin pour les nuls" , mais de là à vous imposer la relecture du roman de Stendhal, non! Je suis réaliste. Votre temps est compté. Vous me maudiriez de tweets pour le restant de mes jours.  Alors, j ai décidé cette saison d'opter pour un chromatisme plus clinquant . L'argenté! Je sais , ça fait un peu " has been". Vous pensez à Paco Rabanne , à Sispeo  et compagnie. Vous m'imaginez enveloppée  comme une papillote dans du papier alu .

Eh bien, vous vos trompez !L'argenté , c'est la couleur de demain.  D'abord ça a le mérite de ne pas déteindre au lavage. Ensuite ça possède l'avantage de luire dans l'obscurité. Plus de crainte quand vous traverserez une rue en pleine nuit. Tout au plus , le conducteur du véhicule qui vous dépasse s'en tirera avec une belle frayeur. Il mettra ça sur le compte d'une hallucination induite par une trop grande absorption d alcool. Et puis, soyons honnête, l'argenté, ce n'est pas à la portée de tout le monde. Il faut oser et surtout savoir  le porter .  Par conséquent le risque de rencontrer un clone est minime. Et si l'on vous traite de  clown, prenez-le pour un compliment . L'argenté , c'est le remède à la grisaille ambiante et aux existences ternes , au temps pluvieux et aux discours insipides . C est le laissez-passer pour un ailleurs  scintillant où  les préjugés  ont été détrônés par votre liberté triomphante,  c'est le miroir que vous promenez le long d'un chemin et où s'inscrira , tôt ou tard,  le roman de votre vie . A la saison prochaine , promis , je choisirai le doré ! Et je me tairai ! Le silence est d'or, aux dires de certains...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire